Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Nouveautés Livres

Louve  - tome 6 - La reine des Alfes...

Thorgal T6 :
La reine des Alfes
Sortie prévue le 23 sept 2016

Demain les chats

Demain les chats
Sortie prévue le 3 octobre 2016

Outlander - 8 - a l'Encre de Mon Coeu...

Outlander T8 :
A l'encre de mon coeur
Sortie prévue le 5 octobre 2016

Harry Potter 8 : Harry Potter and the...

Harry Potter T8 :
Harry potter et l'enfant maudit
Sortie prévue le 14 octobre 2016

Blake & Mortimer - tome 24 - Testamen...

Blake & Mortimer T24 :
Le testament de William S.
Sortie prévue le 25 novembre 2016


La dernière poésie

 :: POST! :: DIVERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La dernière poésie

Message par Opale le Mar 19 Juil - 23:48

La mélodie prendra fin
Lorsque le soleil s’usera des lendemains
Lorsque la lune s’évanouira sans taper des mains
Lorsque le ciel nous caressera de chagrin
D’une odeur unique, d’une couleur sombre
Elle laissera place à un silence habile
Ce silence devenant dans avenir certain
Plus que d’un simple quotidien
 
La mélodie prendra fin
Lorsque les jours s’évanouiront sans fin
Lorsque les jours déserteront nos matins
Lorsque les jours resteront que souvenir
Et oiseaux se laisseront mourir sur leurs nids d’épis
Ces nids depuis, sentant la fin venir
Une fin de vie, qui fut jadis éternelle
 
La mélodie prendra fin
Le temps des fleurs, cessant de gesticuler
Avec douceur, avec magie
Le temps d’une dernière danse
Le temps d’une dernière valse
Prenant place, affaiblissantes à leurs tours
Sur le panorama exquis, d’un désert qui aura réussit
Un désert sans vie, de vies bien vides
Prenant place sur cette ronde coquille
Un désert se moquant de notre avis
Semant son grain, partout où il y aura à semer
Ce désert, dévoilant tant de ferveurs
Ce désert dévorant de toute saveur
Ce désert se délectant dans la chaleur
Par tant de malheurs
 
La mélodie prendra alors fin
Au sommet des plateaux uniques
Lorsque les draps de crêtes plisseront dans ces horizons lointains
Lorsque la verdure glissera sous ces vents de sable ardents
Sur un chant unique de prière, la terre ne pourra s’empêcher
Alors, que de leur fredonner une dernière mélodie
Avant de sombrer, a son tour, dans la mélancolie
 
La poésie prendra fin
Lorsque le bout du chemin se fera loin
Plus aucun sentier ne se dessinera, dans chaque coin
La ligne droite disparaitra, de chaque côté, sans témoin
Livré à son propre destin, à décider du sort
Qui sera réservé à son encrier usé
Son encrier fatigué d’une vie
Son encrier tourmenté d’une vie souillé
Cet encrier, serait amené à continuer de couler
Où à geler, dans les tiroirs muets
Logeant de nombreux crayons oubliés
Eparpillés au centre de ces planches séchées
Pauvres en vie, riches en famine
Et à son papier, s’il sera enfin signé
Où simplement, tournée…
 
Ma poésie prendra, alors fin
Je serais déjà parti, bien loin
Rejoindre le clan de ces artistes
Le clan de ces rêveurs inconnus
Le clan de ces poètes incompris
Le clan de ces hommes disparus
Ce clan qui fut un temps, le plus réaliste
Que certains puristes, que certains idéalistes
Aujourd’hui, devenu le clan que chacun fuit
Par mépris, par peur où par folie
Le respect néanmoins, restera inchangé
A l’égard de ces talentueux
Restés à jamais, jamais
Pris au sérieux
 
C’est la fin d’un mythe
C’est la fin d’un rêve
C’est la fin d’une légende
C’est la fin d’une histoire
C’est la fin d’une vie
Une bougie alors s’éteint au pied du lit
Non loin de ce bout de parchemin bruni
Raturé, gribouillé, chiffonné nommée
Avec simplicité à son entête
La dernière poésie
 
(Dernière prière
Dernier chant
Dernière poésie
 
Et puis, et puis, et puis
Un jour, un jour, un jour
Plus rien
Un néant total et profond
Une fois, une fois une fois
Une fois la lumière éteinte
Elle se rallumera…
 
Sur un chant de coq
Sur un vent de coquelicot
Se réveillant à nouveau
Sur de jours nouveaux
Neufs et toujours beaux
Sur un feu de braise
Sur un feu de cendre.
 
Dans ce champ de flammes
Impertinent de pailles
Qui brûlera à nouveau
Comme ce fût un temps
La vie reprendra timidement
Le court de son chemin
 
Le court d’un instant
Le court de son destin
destin oublié marchant
Sur de lents pas
Sur de pas satinés
Comme si de rien
Comme si de rien
 
Il ne nous restera plus alors
Pour nous simples pécheurs
Que nous sommes
Jasant aveuglément
Dans ces champs verdoyants
Il ne nous reste plus alors
Qu’à recommencer à piller
Recommencer à saccager
Ce qui nous est de nouveau offert
Par la grâce de dieu
 
Car la nature triste
De l’être humain
Est de détruire
Ce qu’il a toujours
Eu de mieux
À protéger
 
Amen)
avatar
Opale

Messages : 74
Date d'inscription : 30/06/2016
Age : 18
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dernière poésie

Message par Invité le Mer 20 Juil - 12:04

Shocked pas le courage de tout lire, très long, mais les derniers vers décrivent bien ce qu'est la race humaine et ses viles intentions Crying or Very sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: POST! :: DIVERS

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum